Un ex-policier accusé du meurtre et du viol de 24 femmes

ssiberie.jpgMikhail Popkov (49 ans) a semé pendant des années la terreur auprès des femmes de la région d’Angarsk au sud-est de la Sibérie. Il utilisait son uniforme de policier pour les attirer dans son véhicule puis les tuait notamment à l’aide d’une hache, d’un couteau et d’un tournevis.

Les victimes, âgée de 19 à 40 ans, semblaient avoir une ressemblance avec la mère alcoolique du tueur en série qui avait abusé de lui pendant sa jeunesse. Selon son scénario, Mikhail Popkov les obligeait à se déshabiller avant de les violer et de les tuer.

Les meurtres ont été commis entre 1994 et 2000. Le meurtrier n’a été arrêté qu’en juin 2012. Sa femme Elena (47 ans) travaillait également dans la police. Elle lui a fourni un alibi à plusieurs reprises.

Mikhail Popkov était surnommé le tueur du mercredi car beaucoup de cadavres étaient découvert ce jour-là. Il ciblait les femmes sous l’emprise de l’alcool à la sortie des fêtes ou des discothèques. Il affirme avoir arrêté de tuer après avoir contracté la syphilis. Toutes les informations sur le Siberian Times. Selon le journal, il pourrait avoir tué davantage, mais les preuves ne l’accusent que pour 24 dossiers.

Catégories : Serial-killers et tueurs de masse

Commentaires

  • Ses victimes étaient sélectionnées à cause de leur profil, tuées ensuite selon le même mode opératoire. C'est donc un véritable serial killer.
    Ces gens là habituellement ne s'arrêtent que si on les stoppe ou qu'ils deviennent physiquement incapables de continuer leurs méfaits. Une pause de 12ans vu son âge,sa supposée validité et le rythme auquel il aurait tué ses victimes, c'est quelque chose de vraiment étrange voire improbable. Il y a donc des chances pour qu'il en ai tué d'autres pendant cette période.

  • Tout à fait d'accord avec vous !

Les commentaires sont fermés.