26/02/2014

Une enseignante de 30 ans tourne une sextape avec un élève de 13 ans (vidéo)

video.jpgMonica Souza dos Santos (30 ans) risque la prison pour avoir effectué une fellation à un enfant âgé de 13 ans dont elle s’occupait. La jeune enseignante est en aveux. Elle n’avait pas d’autre solution après la diffusion d’une vidéo où elle est clairement identifiable.


 

La vidéo a été filmée par l’adolescent sur lequel elle pratiquait une fellation. A un moment, Monica Souza dos Santos lui demande même de ne prêter son téléphone portable sous aucun prétexte. L’enseignante donnait des cours de rattrapage en portugais et en mathématique à sa jeune victime à Palmas de Monte Alto (nord-est du Brésil).

Selon l’avocat de la jeune femme, la relation intime s’est déroulée il y a près de deux mois. Elle ne pensait pas que l’adolescent – consentant selon elle- diffuserait la vidéo sur le web. Depuis l’éclatement de l’affaire, elle ne s’est plus présentée à son travail, préférant se réfugier auprès de sa famille.

Le père de l’adolescent abusé a pris la défense de l’enseignante. Il a expliqué qu’elle les avait beaucoup aidés, lui et son fils, après le décès de son épouse voici quatre mois. Elle dormait même à la maison dans une chambre séparée.

 

10:54 Publié dans Pédophilie et infanticide | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Une honte de proposer la vidéo originale en lien ! Celà devrait être interdit. Vous êtes scandaleux !

Écrit par : Un visiteur | 27/02/2014

C'est interdit justement.... Mais les journalistes continuent d'affirmer que c'est légal et préfèrent jouer la carte du gore, et du sensationnel, quitte à aller contre la loi... Pauvre d'eux...

Écrit par : Une visiteuse | 28/02/2014

vous savez en Espagne la majorité sexuel est de 13 ans alors que nous sommes en europe, donc dans les pays latinos rien d'exceptionnelle même si cela dérange

Écrit par : visiteur | 01/03/2014

L'âge de la majorité sexuelle est de 14 ans au Brésil de par l'article 224 du Code Pénal Brésilien (en portugais)
Les rapports sexuels avec des mineurs de moins de 14 ans sont considérés comme un viol de par la loi et sanctionnés plus sévèrement.

Donc en plus de partager des vidéo de pédopornographie, les journalistes partage une vidéo de viol....

Écrit par : Flo | 02/03/2014

Les commentaires sont fermés.

 

Nos rubriques