Elle coupe le pénis de son violeur puis le massacre à coups de marteau

cis.jpgYeung Ki (41 ans) estime avoir été provoquée par son ex-amant. Zhou Hui (32 ans) avait tenté de lui extorquer de l’argent par chantage, l’avait violée et avait frappé leur fille.

La haute cour de Hong Kong juge Yeung Ki pour le meurtre de Zhou Hui le 26 décembre 2012. Le couple a un passé d’infidélités et de dettes impayées. Tout commence en 2006. Après deux mariages sans succès, la jeune femme entame une relation amoureuse avec Zhou, un professeur de piano de plusieurs années son cadet. Elle lui prête également de l’argent à plusieurs reprises. L’amant disparaît en 2007 après avoir empoché une nouvelle fois près de 15.000 euros.

Yeung qui est tombée enceinte se met à sa recherche et découvre qu’il est en réalité marié. Il lui demande d’avorter. Elle refuse et la relation est définitivement arrêtée. En 2012, Zhou renoue les contacts. Yeung élève leur fille âgée de 4 ans.

Il ne tarde pas à dévoiler son jeu. Il réclame plus de 20.000 euros sinon il diffuse sur le web des photos de son ancienne maîtresse nue. Le jour du drame, il déshabille Yeung et la viole tandis que leur fille est enfermée sur le balcon. La jeune femme décide de se venger en versant des somnifères dans un potage offert à Yeung.

Comme il perd connaissance, elle lui coupe le pénis avec des ciseaux et le jette dans les toilettes. Réveillé par la douleur, il la frappe et s’en prend à la fille. Yeung se saisit d’un marteau et le frappe à la tête un nombre incalculable de fois. Elle dissimule le cadavre sous un matelas, avant d’aller avouer son crime le lendemain. Devant le juge, elle a expliqué qu’elle avait été provoquée. De plus, elle souffrait de dépression à l’époque. Toutes les informations sur le Daily Mail.

Catégories : Crimes sanglants

Commentaires

  • Bon ben je n'arrive pas à lui en vouloir, je la comprends et j'espère que le juge saura être clément !

Les commentaires sont fermés.