Il profitait de ses voyages humanitaires pour violer des dizaines d’enfants

sri.jpgThierry Darantière comparaît devant les assises pour des viols commis sur 66 enfants au Sri Lanka, en Tunisie et en Egypte entre 2004 et 2011. Ses victimes étaient âgées entre 8 et 16 ans.

 

 

C’est le FBI qui est tombé le premier sur ce Français, directeur d’une maison de retraite à Pecq. En 2011, les policiers américains interceptent une vidéo et des photographies de rapports sexuels entre lui et de jeunes garçons.

En mai 2012, la police française l’arrête. La perquisition permet de mettre la main sur des milliers d’images pédopornographies, réalisées en partie par Thierry Darantière lors de ses voyages humanitaires à l’étranger.

Le pédophile présumé reconnaît avoir eu recours à la prostitution enfantine depuis 1980. Depuis le tsunami de 2004, il s’est rendu à de nombreuses reprises au Sri Lanka pour le compte d’une association bretonne. Officiellement, il s’agissait de réparer des écoles et de soigner des enfants. En pratique, il profitait du séjour pour assouvir ses pulsions sexuelles. Toutes les informations ici.

Catégories : Pédophilie et infanticide

Commentaires

  • Comment dit-on "émasculation" en cinghalais ?

Les commentaires sont fermés.