20 ans de prison ferme pour avoir noyé son bébé grâce à la marée montante

FILES-FRANCE-CRIME-CHILD-GI7720BVD.1.jpgReconnue coupable d’avoir assassiné son bébé en l’abandonnant à la marée montante sur une plage, Fabienne Kabou a été condamnée à 20 ans de réclusion criminelle.

 

Dix-huit ans de prison ferme avait été requis à l’encontre de Fabienne Kabou devant la cour d'assises de Saint-Omer (France). L’avocat général Luc Frémiot avait fustigé «une planification froide» de son crime par l’accusée. La Cour d’assises a également ordonné «un suivi psycho-judiciaire avec injonction de soins».

Selon ses aveux, Fabienne Kabou s’était rendue le 19 novembre 2013, depuis la région parisienne où elle vivait, à Berck dans le but de noyer Adélaïde. Durant sa courte vie, la fillette n’aura pas eu d’existence légale, faute d’avoir été inscrite à l’état civil.

La mère avait abandonné sa fille assoupie sur la plage à la marée montante. Le corps de la fillette avait été retrouvé au petit matin, le lendemain, par des pêcheurs de crevettes.

Trois psychiatres ont conclu que Fabienne Kabou présentait une «pathologie psychiatrique de type paranoïa délirante», mais d’autres ont contesté cette thèse, parlant simplement d’"un trouble psychique».

Dès le premier jour, Fabienne Kabou, d’origine sénégalaise, avait dit à la Cour n’avoir «pas d’autre explication que la sorcellerie» à son geste criminel. «J’étais pressée par quelque chose, j’étais poussée, j’étais incitée... Je n’avais pas le choix, je n’avais le choix de rien, la date était fixée, c’était ce jour-là et pas un autre», avait affirmé l’accusée au début de son procès.

Mais pour certains psychiatres, les explications mystiques de Fabienne Kabou étaient une façon pour l’accusée de ne pas admettre sa maladie.

Catégories : Pédophilie et infanticide

Les commentaires sont fermés.