Il s 'était gravé des croix gammées pour simuler des agressions:

blood.jpgUn homme âgé de 52 ans vient d'être condamné pour  «mise en scène de faits délictueux». IL n’avait pas hésité à se graver des croix gammées sur le corps pour faire croire à des agressions, sur fond de conflit de voisinage.

La presse autrichienne avait largement diffusé des photos du quinquagénaire arborant de larges plaies en forme de croix gammées sur le front et sur le buste, infligées selon l’intéressé par des inconnus lors de deux «agressions» au sud de Vienne en septembre et en février.

Le gendre d’un voisin, avec qui l’homme était en conflit depuis plusieurs années, avait été incarcéré durant trois mois après le premier incident, avant de bénéficier d’un non-lieu.

A la suite du second incident, la femme du quinquagénaire avait affirmé à la police avoir entendu ses voisins se féliciter du «succès» de l’opération.

L’enquête a finalement conclu que le couple avait mis toute l’affaire en scène pour tenter de compromettre ses voisins, ce que l’homme et la femme ont toutefois nié.

Alimentés par les invraisemblances des récits, les doutes des enquêteurs ont été corroborés notamment par l’absence de traces d’ADN suspect. Une expertise psychiatrique a par ailleurs établi que l’homme avait un «besoin élevé d’attirer l’attention».

Reconnu coupable de «mise en scène de faits délictueux», le quinquagénaire a été condamné par le tribunal de Wiener Neustadt à 18 mois de prison avec sursis. Son épouse, également poursuivie pour «dénonciation calomnieuse», écope de 20 mois avec sursis.

Catégories : Criminels inventifs ou idiots

Les commentaires sont fermés.