Alors qu’Alyssa agonise, il la viole et s’en vante

« LOL, je crois qu’elle a fait une overdose, elle respire encore », avait écrit Brian Varela (19 ans) dans les SMS envoyés à ses copains. Le jeune homme y avait ajouté des photos d’Alyssa à demi-nue, inconsciente et les lèvres bleues.

Brian Varela croupit désormais dans la prison de comté de Snohomish (Washington) pour viol, homicide involontaire et homicide par substance contrôlée. Les faits remontent au samedi 3 février. Lors d’une fête chez lui, il consomme de la drogue avec Alyssa Noceda (18 ans). Victime d’une overdose, l’adolescente commence à se sentir. Au lieu de lui porter secours, il abuse sexuellement d’elle.

Le lendemain, Brian montre à son colocataire le cadavre d’Alyssa dans son lit et lui demande de l’aide. Son ami lui conseille d’appeler la police. Le jeune violeur préfère partir travailler. Là il confie à un collègue : « Elle est morte en couchant avec moi ». De retour chez lui, il enroule le corps de sa victime dans du plastique et tente de faire disparaître les preuves. Il utilise même les doigts d’Alyssa pour déverrouiller son téléphone portable et ainsi envoyer un message sur Snapchat, laissant croire à une fugue. Toutes les informations ici.

Catégories : Délinquance juvénile

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel