Après l’avoir violée et brûlée vive, ils font un selfie

Stephen Unwin (39 ans) et William McFall (50 ans) nient le viol et le meurtre. Une chose est certaine, leur victime présumée a vécu l’enfer pendant cinq heures avant de mourir.

 

Le cadavre calciné de Quyen Ngoc Nguyen (29 ans) avait été découvert dans un chemin boueux à Shiney Row dans le comté de Dunham. Originaire du Vietnam, la jeune femme se faisait appeler Anna depuis son arrivée en Grande-Bretagne en 2010. Elle était venue aider sa sœur dans sa boutique de manucure.

En marge de cette profession, Anna exerçait une autre activité : aider des personnes sans papiers officiels à trouver un logement. C’est ainsi qu’elle a rencontré Stephen Unwin, employé comme homme à tout-faire dans plusieurs propriétés avec son ami William McFall.

Visiblement, elle leur avait tapé dans l’œil. Près d’une semaine avant le meurtre, ils s’étaient échangés des SMS planifiant une rencontre sexuelle avec une Vietnamienne. Attirée chez Unwin, Anna a été violée pendant cinq heures. Ses abuseurs l’ont forcé à révéler les codes secrets de ses cartes bancaires. Une caméra de surveillance a filmé  Unwin en train de porter sur son épaule leur victime dissimulée sous un drap.

Ils l’ont alors emmenée dans un chemin désert et l’ont mis dans une voiture à laquelle ils ont bouté le feu. A ce moment-là, la jeune femme, mère de plusieurs enfants, était toujours vivante comme l’ont révélé les résultats de l’autopsie. En s’enfuyant les deux hommes se sont offerts le luxe d’un selfie. Toutes les informations ici.

Catégories : Crimes sanglants

Les commentaires sont fermés.