Obligée de se prostituer à un « rythme effréné », elle était devenue proxénète à l’âge de 16 ans

Samuel Jacques (36 ans) a été reconnu coupable d’avoir battu, volé et vécu des charmes d’une adolescente de 15 ans. Il risque désormais cinq ans de prison.

 

Tout débute en 2013, une adolescente de 15 ans s’enfuit d’un centre jeunesse à Québec (Canada). Après avoir tenté de danser nue, elle part pour Montréal où elle est présentée, via Facebook, à Samuel Jacques. En principe, l’homme doit lui procurer des faux papiers. Il propose de l’héberger.

L’adolescente se prostitue pour financer l’achat de ses documents. A l’été, le rythme est effréné : dix clients par jour. Samuel Jacques, qui tarde à remplir sa part de contrat, lui vole son argent. Mécontente, la jeune fille prend la fuite à Ottawa où le proxénète, accompagné d’un comparse, la retrouve. Il la frappe pour la faire rentrer dans le rang, ce que finalement elle fait.

L’année suivante, l’adolescente qui a alors 16 ans s’associe avec un autre proxénète pour recruter des jeunes filles et vivre de leurs revenus et des siens. L’affaire se termine devant le tribunal de la jeunesse en octobre 2014. La jeune maquerelle est condamnée à deux ans de prison moins un jour. Toutes les informations ici

Catégories : Délinquance juvénile

Les commentaires sont fermés.