Sept ans et demi de prison pour avoir affamé, ébouillanté et martyrisé son petit ami vulnérable

« Une jolie fleur dans une peau de vache », chantait Georges Brassens. Pendant plus d’un an, la jeune et jolie Jordan a mené une vie d’enfer à son compagnon. Elle vient d’être condamnée à une peine d’un peu plus de sept ans pour divers sévices. En fait, la maltraitance mentale a duré au total quatre années.

 

Diplômée de l’université et récoltant volontiers des fonds pour les enfants d’Afrique et se destinant à devenir enseignante, Jordan Worth, 22 ans aujourd’hui, vivait avec son petit copain Alex dans le village de Stewartby dans le Bedfordshire en Grande-Bretagne. Ils s’étaient rencontrés à l’âge de seize ans.

Au fil des années, elle s’est assuré une emprise et un contrôle grandissants sur Alex. Cela a commencé par le fait qu’il ne pouvait plus choisir ses vêtements lui-même. Elle décidait ce que qu’il devait porter. Ensuite, elle s’est arrangée pour l’éloigner de ses amis et de sa famille.

Le jeune homme souffre d’hydrocéphalie, ce qui le rend plus vulnérable. Après la maltraitance mentale, cela a été au tour des coups. A plusieurs reprises, Alex a été vu avec un œil au beurre noir. Jordan l’a blessé avec un couteau et l’a ébouillanté avec de l’eau. Ses brûlures étaient des plaies ouvertes, a-t-il raconté au Daily Mail. Elle l’a affamé jusqu’à lui faire perdre près de vingt kg. Pendant neuf mois, il a été tenu à l’écart du lit commun.

Finalement en juin dernier, les voisins se sont plaints à la police après avoir entendu hurler aux petites heures du matin. L’équipe médicale a noté plusieurs blessures sur plusieurs endroits du corps d’Alex. Lors du procès, on a appris que les cicatrices de certaines brûlures sont définitives. La jeune femme qui a retrouvé un amoureux depuis lors a plaidé coupable de comportement coercitif. Toutes les informations ici.

Catégories : Miraculés, trompe-la-mort et désespérés

Les commentaires sont fermés.