"J’étais une esclave sexuelle"

Tout ce qu’il voulait, je devais le faire”, Valerie Surette (30 ans) à propos de sa relation avec Nick Nicholson (71 ans). Suspecté d’avoir entretenu deux prostituées, l’homme qui exerce une fonction élective a été démis et arrêté.

 

L’affaire débute en février dernier dans le comté d’Hernando en Floride. Des policiers se rendent à un domicile signalé pour des troubles domestiques. Là, ils tombent en pleine dispute entre Valerie Surette et son épouse Kendel (33 ans). La jeune femme est blessée au visage, mais surtout le couple semble être sous l’influence de substance. Des produits stupéfiants sont trouvés sur place.

Les Surette habitent là depuis six mois, mais ce n’est pas leur habitation. Ils vivent chez Nick Nicholson (71 ans), qui assume une fonction élective au sein du Comté d’Hernando.  Il a rencontré Valerie l’année dernière alors qu’elle travaillait comme stripteaseuse dans un club. La jeune femme a des problèmes de toxicomanie.

Nicholson lui a proposé le marché suivant. Elle pouvait emménager chez lui avec son mari. Outre l’argent qu’ils recevraient pour la nourriture, il lui donnerait 100 dollars pour avoir des relations sexuelles chaque mardi et 200 dollars pour la même prestation le samedi. Il s’engageait à payer également les frais du centre de désintoxication.

Valerie a accepté l’arrangement : « J’étais une esclave sexuelle… Tout ce qu’il voulait, je devais le faire », a-t-elle confié à la presse américaine. Et d’ajouter que si elle ne l’embrassait pas ou ne le touchait pas, il se fâchait. Valerie avait toutefois l’autorisation de recevoir d’autres clients dans l’habitation, notamment de pouvoir se livrer à des actes sexuels dans le garage ou une voiture garée dans l’allée.

Nick Nicholson avait un solide appétit puisqu’il avait conclu le même marché avec Melinda Baker (38 ans)… actuellement en détention pour conduite sans permis. Ayant également des problèmes de dépendance, elle aussi a vécu chez Nicholson jusqu’il y a quelques mois. Elle touchait de l’argent en échange de relations sexuelles le lundi et le mercredi. Quelle organisation!Toutes les informations ici.

Catégories : Crimes et scandales sexuels

Les commentaires sont fermés.