Transgenre, elle agresse sexuellement deux femmes en prison

« Vous représentez un risque significatif de préjudice grave pour les enfants, les femmes et la société en général », a indiqué le juge Batty en prononçant la sentence. Le magistrat a également évoqué un prédateur hautement manipulateur.

 

Née homme sous le nom de David Thompson, Karen White est désormais considérée comme une femme, même si elle n’a pas été opérée au système génital. Envoyée en prison à l’automne dernier pour avoir poignardé un voisin, elle a commencé à porter une perruque et des faux seins. Elle s’est retrouvée enfermée avec des femmes à Wakefield (Angleterre). Devant le juge, la transgenre a reconnu y avoir agressé sexuellement deux détenues à ce moment-là. Par le passé, elle avait déjà eu des ennuis avec la justice pour exhibitionnisme, de l’indécence envers des enfants et de la violence.

Dès lors, le juge l’a condamnée à la prison à vie avec l’obligation de purger au moins neuf ans et demi avant de pouvoir demander une libération conditionnelle. Toutes les informations ici.

Catégories : Crimes et scandales sexuels

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel