Un enfant âgé de deux ans frappé à mort par sa mère d’accueil

« Difficile », c’est l’une des adjectifs employés par Lisa Vanderlinden (41 ans) pour décrire le garçonnet (2 ans) qu’elle accueillait chez elle. Par contre, la mère de famille aurait volontiers adopté sa petite sœur, comme d’autres enfants confiés auparavant à ses soins.

 

Lisa Vanderlinden, mère de famille et maman d’accueil, risque la prison à vie sans possibilité de sortir si elle est reconnue coupable du meurtre de L.C. dont elle avait la charge depuis avril 2017. Le drame s’est produit en août dernier à Neola dans l’Utah. Ce jour-là au repas du soir, elle a quitté la table avec L.C. qui s’est mis à vomir plus tard. Infirmière diplômée, elle lui a donné le bain puis a changé ses langes à plusieurs reprises pendant la nuit.

A un moment, un membre de la famille a entendu un grand bang en provenance de la salle de bain où Lisa s’occupait du petit garçon. Par la suite, il n’a plus été capable de se comporter normalement, ni même de marcher.

Le lendemain, la mère de famille a téléphoné à la police pour prévenir que l’enfant était décédé. Il avait des griffures et des coupures sur le visage. L’autopsie a révélé qu’il a succombé à des blessures internes.

Interrogée, Lisa Vanderlinden a expliqué que ce soir-là elle s’était sentie « folle et frustrée » à propos de l’enfant. L’analyse de son smartphone a montré qu’elle avait effectué des recherches sur des blessures identiques à celles relevées sur l’enfant. Selon les enquêteurs, elle s’est montrée complètement indifférente à son bien-être et ne lui accordait aucune attention sur le plan médical. La mère naturelle de l’enfant s’était déjà plainte d’avoir constaté des blessures sur son fils lors d’une visite.Toutes les informations ici.

Catégories : Drames familiaux et parents indignes

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel