Enfermé 9 jours dans un conteneur avec un collègue mort

Un Bangladais, embarqué à Chittagong alors qu'il faisait sa sieste dans un conteneur, a été retrouvé neuf jours plus tard dans le port de Singapour, à côté du cadavre d'un de ses collègues également pris au piège.

Din Islam, 30 ans, employé sur le port de Chittagong (Bangladesh), a été découvert sur le terminal du port de Singapour, à côté du corps en décomposition de son collègue. Le 1er avril, les deux hommes étaient entrés dans un conteneur pour y faire une sieste, après une nuit de travail.
"Nous nous sommes endormis et nous ne savions pas que le conteneur avait été embarqué. Au moment où nous nous sommes réveillés, nous étions probablement déjà sur le bateau", a indiqué le rescapé.
Son collègue, âgé de 40 ans, est décédé quelques jours plus tard alors que les deux hommes n'avaient rien à manger ni à boire et seulement un paquet de cigarettes à partager. "Je ne savais vraiment pas quoi faire. J'étais terrifié...J'ai appelé au secours et prié Dieu pour qu'un miracle se produise", a-t-il ajouté. C'est le conducteur d'un camion qui l'a secouru, après avoir entendu des coups frappés contre les parois du conteneur. A l'ouverture des portes, l'odeur de décomposition était si forte que le conteneur a été transporté dans un endroit isolé. Le survivant se remet à l'hôpital. Le conteneur dans lequel il se trouvait était sur le point d'être de nouveau embarqué, cette fois à destination du Vietnam.

Catégories : Miraculés, trompe-la-mort et désespérés

Les commentaires sont fermés.