Trahi par les cauchemars de sa fille

Christian-Carrié-devant-les-assises.jpgChristian Carrié est jugé devant la cour d'assises du Gard à Nîmes. Il est accusé d'avoir tué et dépecé son épouse. Les restes de la victime ont été donnés aux chiens de la famille. Le meurtrier présumé a été trahi par les cauchemars à répétition de sa petite fille.

"La vérité sort de la bouche des enfants". Christian Carrié (50 ans) découvre à ses dépens la pertinence de ce dicton. Placée en foyer après avoir été abusée sexuellement par son père, Laura, la fille de couple, a confié au juge pour enfants qu'elle était hantée par des cauchemars. Chaque nuit, elle assistait au meurtre de sa maman par son père.

Interrogé, Christian Carrié a fini par avoué les circonstances de la mystérieuse disparition de sa femme dix ans plus tôt, en août 1998 à Avèze près du Vigan dans le Gard. Il a poignardé Djamila Iftene (22 ans), dépecée et donnée à manger à ses trois bergers allemands. Certains morceaux avaient été cuits. Les chiens ont ensuite disparu. L'homme avait l'habitude de saigner lui-même les moutons qu'il élevait. Les détails sur ce drame ici.

Catégories : Drames familiaux et parents indignes

Les commentaires sont fermés.