Les tueurs à gages se trompent de maison

Aamir-Siddiqi_2011348c.jpgAamir Siddiqi (17 ans), un étudiant prometteur de Cardiff, a perdu la vie car deux tueurs à gages ont commis une faute professionnelle. Ils se sont trompés d’adresse au moment d'exécuter leur contrat.

Le procès de Ben Hope (38 ans) et Jason Richards (37 ans) s’est ouvert à Cardiff en Grande-Bretagne. Le 11 avril 2010, ces deux hommes, héroïnomanes, ont poignardé à mort Aarmir Siddiqi. Le jeune homme leur a ouvert sa porte en croyant qu’il s’agissait de son professeur de Coran. Il a été poignardé dans la nuque. Ses parents, alertés, n’ont pas pu le sauver du couteau des assassins masqués.
Hope et Richards croyaient éliminer, un père de famille de quatre enfants. Leur cible habitait en fait à 100 mètres de là. Le commanditaire est Mohammed Ali Edge (32 ans) est depuis lors en fuite. Il voulait se venger pour ne pas avoir récupéré une somme de 9.000 £ prêtée.

Catégories : Crimes sanglants

Les commentaires sont fermés.