Son gamin enfermé pendant trois ans dans une pièce infestée de souris

bonmamn65558565-21114648.jpgÀ Erie dans le Colorado, des habitants ont découvert un adolescent de 14 ans caché sous leur porche. Le garçon a expliqué qu’il n’avait pas d’autres endroits où aller car sa mère et son petit ami étaient à New York en le laissant dehors. La mère Amanda Jolliff (36 ans) et son petit ami Richard Smith (31 ans) ont été arrêtés pour maltraitance.

En le découvrant sous son porche, Debbie Shaffer, la voisine, a proposé au garçon d’entrer pour souper: "Il m’a répondu: "J’ai déjà eu à manger deux fois cette semaine. Je n’ai pas besoin"". La police a été immédiatement alertée de ce présumé cas de maltraitance.
L’adolescent, victime d’un retard mental, s’est confié aux policiers. Ces trois dernières années, il a passé la majorité de sa vie enfermé dans une pièce sale de la caravane de sa mère. L’endroit est envahi de souris et le toit est percé à un endroit. Le gamin dormait à même le sol sur un matelas souillé et dépourvu de draps. Il ne pouvait sortir que quelques heures par jour pour s’occuper d’une petite basse-cour, faire le ménage et manger. Il ne fréquentait plus l’école depuis 2008. L’année précédente, il avait été attaqué par le chien de la famille et avait eu besoin d’une chirurgie reconstructive. Lorsqu’il recevait à manger, c’était à raison d’une fois par jour, des macaroni ou des spaghetti.
La famille vit dans l’insalubrité la plus totale, comme l’a décrit un policier qui a voulu vérifier les dires du garçon. En arrivant aux abords de la caravane résidentielle, il a été assailli par une puissante odeur d’urine et de déjections d’animaux. "Ma gorge était irritée et mes yeux brûlaient. J’ai vu des souris partout dans l’habitation", a-t-il raconté.
Visiblement terrifié, l’adolescent a demandé de ne pas être présent au retour de sa mère et de son beau-père, partis s’offrir un petit voyage à New York. Amanda Jolliff a reconnu qu’elle enfermait son fils car il s’était enfui à une reprise.

Catégories : Drames familiaux et parents indignes

Les commentaires sont fermés.