Le couple avait torturé et noyé le jeune frère accusé de sorcellerie

sorPHOTONEWS_10195287-041.jpgC’est un véritable récit d’horreur qu’a entendu le tribunal de Londres, chargé de juger deux suspects accusés du meurtre d’un adolescent le jour de Noël 2010. Le jeune homme habitant à Paris a été torturé et noyé par l’une de ses soeurs et son beau-frère. Ses proches chez qui il était en vacance l’ont accusé de sorcellerie.

Kristy Bamu, 15 ans, était venu passer en compagnie de quatre de ses frères et soeurs âgés respectivement de 22, 20, 13 et 11 ans les fêtes de fin d’année en 2010 avec Magalie Bamu (28 ans) et son compagnon Eric Bikubi (27 ans). Mais leurs vacances ont commencé à tourner au cauchemar. Bikubi a accusé Kristy et deux de ses soeurs d’"être des sorciers" et d’exercer une mauvaise influence sur son fils de trois ans, a expliqué le procureur devant le tribunal londonien chargé de les juger.
Malgré leurs dénégations, Magalie Bamu s’est rangée du côté de son conjoint et a participé aux sévices qui leur ont été infligés. Les deux suspects, originaires de la République démocratique du Congo, nient avoir tué l’adolescent.
«<TH>Ils les ont battus tous les trois, refusant de les laisser manger, boire ou dormir et leur infligeant des châtiments de plus en plus violents, a souligné l’accusation. Quand l’un d’entre eux a tenté de prévenir sa mère au téléphone, Eric Bikubi l’en a empêché. Kristy est rapidement devenu la principale cible du couple, qui a obligé ses frères et soeurs à participer aux violences, sous peine de subir le même traitement.
Le jeune garçon a été frappé à coups de bâton, de barre de métal, de marteau et de ciseaux et a fini par supplier qu’on le laisse mourir, a dit le procureur. Le 25 décembre, son beau-frère a forcé l’adolescent, trop faible pour se dégager, à aller dans la baignoire et l’a remplie d’eau. Puis, il a arrosé ses quatre frères et soeurs d’eau glacée. C’est quand il a réalisé que Kristy ne bougeait plus qu’il l’a sorti de la baignoire, mais il était trop tard.
Son corps, qui portait une centaine de traces de blessures, a été découvert sur le sol de la salle de bains. Magalie Bamu a assuré qu’il s’était noyé tout seul dans son bain. La tête de la victime était couverte de profondes coupures et d’ecchymoses. Des dents manquaient ou étaient déchaussées.

Catégories : Crimes sanglants

Les commentaires sont fermés.