La prison pour la fausse policière sexy (photos)

policiere_sexy.jpgWang Xiaomeng (23 ans) vient d’écoper de neuf de prison avec sursis pour avoir posté des photos d’elle en policière sexy. Les clichés avaient fait sensation auprès des internautes et déclenché des plaintes pour escroquerie.

Après avoir travaillé comme femme de chambre et secrétaire, Wang est désormais mannequin. C’est dans ce cadre qu’elle a posé pour une série de photos dénudées destinées à promouvoir un nouveau roman policier. Elle avait gagné 3.000 yuans (372 euros).
Pour cultiver sa notoriété, la jeune femme a diffusé trois photos sur le réseau Weibo, l’équivalent chinois de Twitter. L’une la montre en train d’enfiler des bas. Sur les autres, on la voit notamment avec une chemise de policière largement déboutonnée sur son soutien-gorge. En guise de commentaire, elle avait écrit "Une nouvelle policière dans ma ville natale. J’ai besoin d’apprendre les bases [...]. Je suis sous pression, en tant que représentante des forces de l’ordre, il faut que je mange et boive avec les chefs du gouvernement tous les jours. J’utilise ma position pour dîner avec des dirigeants et décrocher des contrats pour des projets et des investissements".
chinoise2.jpgPoursuivie pour "port illégal d’uniforme", elle s’est défendue devant le tribunal en invoquant son ignorance de la loi.

Catégories : Insolite

Les commentaires sont fermés.