Un vibromasseur enfoncé dans l'anus de son fils (2 ans)

vibor.jpgFin mars, une jeune maman avait été accusée d’avoir abusé sexuellement son fils. Le journal New Times vient de révéler la nature de l’agression. Elle plaide non coupable.

Voici quinze jours, Rickesha Burns (21 ans) de Phœnix avait appelé la police pour signaler que son fils saignait de l’anus. Selon elle, un incident s’est produit le 24 mars alors qu’elle était au parc avec son enfant. Un garçon aurait profité de dix secondes d’inattention alors qu’elle envoyait un SMS pour faire quelque chose à son fils. Dans ses premières déclarations à la police, la jeune maman affirmait être certaine qu’il avait fait quelque chose, mais ne savait pas quoi.

Les médecins ont découvert des traces de meurtrissures sur le corps de l’enfant. Ils ont également trouvé un objet logé au fond de son rectum, probablement un vibromasseur ou un autre type de sex-toy. Selon le corps médical, il faudra opérer pour l'extraire. Lors de son interrogatoire, Rickesha a laissé entendre qu’il pourrait s’agir de son vibromasseur. La chemise de la petite victime est tachée de sang. La police ne pense pas que le garçonnet a été attaqué au parc. La jeune femme avait déjà fait l’objet d’une enquête en 2011 pour maltraitance d’enfant. Mais rien n’avait été retenu contre elle.

 

Catégories : Drames familiaux et parents indignes

Les commentaires sont fermés.