Séquestrées par les parents, les filles se lavaient tous les six mois.

richter11.jpgTrois jeunes filles de 12, 13 et 17 ans ont vécu un véritable calvaire pendant deux ans. L’histoire se déroule à Tucson, aux Etats-Unis. Les trois sœurs étaient emprisonnées dans leur propre maison... qui était équipée d'alarmes pour les empêcher de fuir.

Leur mère et leur beau-père les ont enfermées, il y a environ deux ans, les nourrissant à peine et ne leur permettant même pas de se laver. Elles ont confié que leur dernier bain remontait à six mois. Les deux plus jeunes étaient séquestrées ensemble dans la même chambre. Mardi, leur beau-père âgé de 34 ans, Fernando Richter (photo1), a défoncé leur porte et les a menacées d’un couteau.

richter1.jpgLes jeunes filles ont réussi à s’enfuir et se sont réfugiées chez des voisins qui ont donné l’alerte. La police a découvert dans une autre chambre la troisième sœur, âgée de 17 ans. Les trois victimes étaient «extrêmement sales et mal nourries» a précisé le capitaine de la police de Tucson. Fernando Richter et la mère, Sophie Richter (photo 2), ont été arrêtés et inculpés d’enlèvement et de maltraitance. Le beau-père est aussi soupçonné d’agression sexuelle sur mineure.

Catégories : Drames familiaux et parents indignes

Commentaires

  • C honteux on devrait faire pareille avec eux

  • Il devrait remettre la peine de mort car c et honteux!!!!!

  • La peine de mort serait trop douce pour eux. Non, je pense que la torture physique (reproduire sur eux ce qu'ils ont fait subir) serait la pire des punitions qu'ils méritent. Ils n'ont pas enlevé de vie mais ils ont fait souffrir. QU'ILS SOUFFRENT !!!

  • Comment des personnes soi-disant de bon sens se permettent-elles des cruautés pareilles !!! Il ne faut pas les louper !!! Il faut que la justice soit sévère pour tous ces gens qui sont aberrants de par leur mentalité de non-parents .
    Ils méritent qu'on leur fasse pareil et qu'ils vivent dans l'abomination dans laquelle ils ont fait vivre leurs enfants !!!
    HONTE A EUX !!!

Les commentaires sont fermés.