Le cambrioleur trahi par ses empreintes... d’oreille

bonorei.jpgUn cambrioleur a été confondu à Orléans par les traces ADN laissées par son oreille, qu’il collait aux portes des appartements visés afin de s’assurer que la voie était libre.

L’homme, soupçonné de sept vols dans des appartements du centre-ville d’Orléans, commis en plein jour entre décembre et mai, écoutait aux portes pour s’assurer que le logement était vide. Il forçait ensuite la porte d’entrée à l’aide d’un pied de biche ou à coups de pied.

La police a relevé les empreintes de son oreille sur les portes des appartements cambriolés mais aussi sur celles des logements voisins. Les prélèvements ADN effectués sur ces marques ont ensuite mis les enquêteurs sur la piste du voleur présumé, connu de la justice.

L’homme, âgé de 30 ans, a été présenté vendredi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d’Orléans, où il a sollicité un délai pour préparer sa défense. Il a été placé en détention provisoire à l’issue de l’audience.

Catégories : Criminels inventifs ou idiots

Les commentaires sont fermés.