20 et 23 ans de prison pour les cannibales qui transformaient leurs victimes en empanadas

canniba.jpgUn homme, son épouse et sa maîtresse ont été lourdement condamnés pour le meurtre de deux femmes. Ils ont mangé des parties de leurs victimes et utilisé leur chair pour préparer des empanadas, une pâtisserie à base de viande.

Bruna Cristina Oliveira (28 ans) vivait chez son amant Jorge Beltrao Negromonte da Silveira (52 ans) et la femme de celui-ci Isabel Cristina Pires (53 ans) dans la région d’Olinda au Sud-Est du Brésil. Elle écope de 20 ans de prison tout comme l’épouse légitime. Le mari bigame prend, lui, 23 ans.

Le trio a été arrêté en avril 2012. Il a attitré deux femmes en leur faisant miroiter un job de bonne d’enfant. Les victimes ont été tuées et dépecées. Leur chair a été utilisée dans des empanadas, consommées par les trois cannibales, mais aussi à des voisins à qui elles avaient été vendues. Ces derniers ignoraient tout de leur véritable contenu.

Les cadavres ont été découverts à l’arrière de l’habitation des meurtriers. Da Silveria et ses deux compagnes avaient expliqué à la police qu’ils appartenaient à une secte prêchant la purification du monde et la réduction de sa population.

Lors de la perquisition, les policiers ont trouvé un livre de 50 pages écrit par Da Silveria sous le titre « Révélations d’un schizophrène ». L’auteur y dit entendre des voix et être obsédé par le meurtre de femmes.

Catégories : Cannibalisme, sadisme et nécrophilie

Les commentaires sont fermés.