Ne voulant pas de délinquant sexuel près de chez lui, il brûle la maison

feu.jpgRussell Speigle (50 ans) peut difficilement nier les faits. Son visage et ses mains portent des traces de brûlures récentes. De plus, une caméra de surveillance l’a filmé en train de se diriger vers la maison de son futur voisin avec un jerrycan.

Comme d’autres habitants de Madison (Wisconsin), Russel Speigle avait exprimé son réprobation quant à l’installation dans leur quartier de Harold Nyberg (40 ans), condamné en 1994 pour l’agression sexuelle d’un enfant. Le 8 décembre dernier, il avait bouté une première fois le feu à la future maison de l’ancien détenu. L’habitation ayant été réparée, Russel Speigle a récidivé. Mais cette fois, les flammes ont été les plus rapides, léchant son visage. Plus d’informations ici.

Catégories : Criminels inventifs ou idiots

Les commentaires sont fermés.