Accusée de lui avoir serré les testicules jusqu’à ce qu’ils saignent

Katie Pitchford (21 ans) va devoir s’expliquer devant le juge pour les violences commises sur son compagnon. Ce n’est pas la première fois qu’elle frappe violemment quelqu’un.

 

La police a débarqué à 4 heures du matin au domicile de la jeune femme et de son compagnon, qui n’a pas été identifié, à Indian Harbour Beach (Floride). L’homme avait un œil au beurre noir et du sang coulait sur son visage. Selon lui, Katie est devenue enragée au cours d’une dispute. Elle l’a frappé avec une brosse, lui a donné des coups puis l’a griffé. Poursuivant son récit, il a expliqué qu’elle avait saisi ses testicules, les serrant jusqu’à ce qu’ils saignent. Elle l’aurait également étranglé, jusqu’à l’empêcher de respirer. La victime est alors parvenue à s’enfuir pour aller demander de l’aide.

Interrogée par la police, la jeune femme a réfuté ces accusations. Elle a demandé à voir son compagnon pour s’excuser, mais cela lui a été refusé. Elle est sous le coup d’une récidive. En 2017, elle avait été surprise en train de fouiller dans un véhicule et avait résisté à son arrestation en frappant le policier au visage, aux parties intimes et à la jambe. Toutes les informations ici.

Catégories : Insolite

Commentaires

  • Je ne comprends pas pourquoi une agression des parties génitales masculines soit pas condamné aussi fortement qu un viol alors qu il y a volonté de blesser gravement voire torturer et traumatiser la personne.

Les commentaires sont fermés.